Les bébés comprennent-ils les chiffres avant de savoir compter ?

L’intuition mathématique chez les tout jeunes nourrissons a déjà été démontrée. Par exemple, un nouveau-né d’à peine quelques heures a une prédisposition précoce, puisqu’il est capable d’établir un lien entre un nombre auditif et le nombre visuel correspondant (Izard et al. 2009). Dans la présente étude, les chercheurs ont testé la compréhension des noms de chiffres chez des bébés. Alors qu’ils ne savent pas encore compter, sont-ils capables d’associer « un », « deux », « trois » à une quantité ?

Lisa Feigenson, spécialiste du développement des capacités numériques chez les enfants et Jenny Wang, toutes deux de l’Université Johns Hopkins (Etats-Unis) ont observé des bébés de 14 à 18 mois au cours d’une expérience plutôt simple. Elles leur ont présenté des jouets (des petites voitures ou des figurines de chien) qu’elles ont placées ensuite dans une boite opaque, selon deux modalités : soit en comptant oralement chaque élément (« un, deux, trois, quatre : quatre chiens ») ; soit en disant seulement « celui-ci et celui-ci, … ».

Les résultats de cette étude, publiée dans la revue Developmental Science, tendent à démontrer que les bébés sont capables de comprendre que les chiffres sont associés à la notion de quantité. En effet, sans un décompte clairement énoncé, les jeunes participants, lorsqu’on leur présentait la boite et qu’ils en sortaient un (seul) jouet, ne se montraient plus vraiment concernés ensuite, comme s’ils ne se souvenaient pas qu’il y en avait trois autres dedans. En revanche, lorsque la chercheuse avait compté à voix haute, les bébés lors de la phase d’exploration, restaient ensuite attentifs jusqu’au bout : ils tentaient de regarder dans la boite et essayaient de trouver tous les jouets en cherchant à l’intérieur de celle-ci avec leur main. Le comptage attirerait l’attention des jeunes sujets de l’expérience. Selon les auteures : « Ils ne se souvenaient pas du nombre exact de jouets, mais ils étaient capables d’en faire une approximation ».

Cette recherche semble indiquer que même s’ils sont trop jeunes pour comprendre (voire articuler) les nombres à l’oral, à partir de 14 mois environ, les bébés pourraient interpréter « un, deux, trois, quatre » en les associant à une certaine quantité. Selon Lisa Feigenson : « Même s’ils sont à des années de comprendre le sens exact des nombres, les bébés savent déjà que compter est une question de nombre. […] Des recherches comme la nôtre montrent qu’ils ont une compréhension assez sophistiquée du monde – ils essaient déjà de comprendre ce que les adultes disent, et cela inclut le domaine du comptage et des chiffres ».

L’équipe de recherche poursuit actuellement ses investigations afin de mettre en lumière si la pratique du comptage précoce pourrait avoir des effets positifs sur le développement de la cognition mathématique des jeunes enfants.

Mickaël Lenfant
Docteur en Sciences du Langage, Service éditorial HappyNeuron

 

Source : Jinjing (Jenny) Wang et Lisa Feigenson. « Infants recognize counting as numerically relevant », in Developmental Science oct. 2019 // Université Johns Hopkins : Babies understand couting years earlier than believed, study finds : https://hub.jhu.edu/2019/10/24/babies-understand-counting/ // Izard V., Sann C., Spelke ES, Streri A., « Newborn infants perceive abstract numbers », in PNAS, juin 2009