Recherche en cours : perception de la parole et lecture (normolecteurs/dyslexiques)

Willy Serniclaes, Directeur de Recherches émérite au CNRS (INC U. Sorbonne Paris Cité), utilise EVALEC dans le cadre de travaux sur les relations entre perception de la parole et lecture. Les résultats de ses travaux ont abouti à une nouvelle explication de la dyslexie phonologique basée sur un mode de perception atypique des sons de la parole caractérisée par l’utilisation d’unités allophoniques [pour une synthèse : 1,2].
Des résultats récents, montrent que, même chez des normo-lecteurs, les différences inter-individuelles dans le degré de perception allophonique sont corrélées avec les performances de lecture de mots. [3,4], ouvrant ainsi la porte à son utilisation clinique. Des recherches en cours en collaboration avec Elena Berdasco-Munoz (INC U. Sorbonne Paris Cité) ont pour objectif d’examiner les implications de ces résultats pour différencier dyslexiques et normolecteurs.

Références
  1. Serniclaes, W., Collet, G., & Sprenger-Charolles, L. (2015). Neural rehabilitation of dyslexia: How can an allophonic system be changed into a phonemic one? Frontiers in Psychology 6, paper 190.
  2. Serniclaes W (2018) Allophonic Theory of Dyslexia: A Short Overview. JSM Communication Disorders, 2(1): 1010. hal-02065653, v1
  3. Li, M.Y.C., Braze, D., Kukona, A., Johns, C.L.,Tabor, W. et al. (2019). J. of Memory and Language. https://doi.org/10.1016/j.jml.2019.03.008
  4. Feuvrier, A. (2019). Etude de l’influence de l’acuité auditive dans la perception de la parole chez des enfants déficients visuels. Mémoire pour le Certificat de Capacité d’Orthophoniste. Unité de Formation et de Recherche en Sciences Médicales et Pharmaceutiques, Université de Franche-Comté.