<< Retour à la liste des mémoires

Étude de l’effet de production pour l’acquisition de l’orthographe chez l’enfant et l’adulte normo-lecteurs


Auteur.e.s : Poloni Pauline
Directrice(s)/Directeur(s) : Eric Lambert et Manuel Gimenes
Année : 2018
Université : Poitiers
Nb de pages (annexes incluses) : 48
Mots clés : effet de production, orthographe, apprentissage, dictée, normo-lecteurs

Résumé :

L’effet de production correspond au fait qu’un mot lu à voix haute est mieux mémorisé qu’un mot lu silencieusement. Les recherches montrent que chez l’adulte la lecture à voix haute permet également de mémoriser l’orthographe des mots.
L’objectif de cette étude est de vérifier si l’effet de production influence la mémorisation de l’orthographe chez l’enfant normo-lecteur. Nous utilisons pour cela une phase d’apprentissage de pseudo-mots en lecture silencieuse et en lecture à voix haute, suivie d’une tâche de dictée afin d’évaluer la mémorisation orthographique. Nous avons étudié trois groupes de participants d’âge différent : CM2, 5e et adulte. Plusieurs hypothèses ont été formulées. D’abord, nous pensions que la mémorisation de l’orthographe s’améliorerait avec l’âge. Nous nous attendions également à retrouver un bénéfice de la lecture à voix haute au profit de la mémorisation de l’orthographe pour l’ensemble des participants et aussi pour chaque groupe d’âge séparément. Enfin, nous pensions retrouver une augmentation du bénéfice de la lecture à voix haute avec l’âge. Nos résultats montrent que le score global obtenu à la dictée s’améliore avec l’âge. D’autre part, les mots lus à voix haute ont été mieux retenus que les mots lus silencieusement, chez l’adulte comme chez l’enfant. Le bénéfice qu’apporte l’acte de lire à haute voix est finalement stable à tout âge. L’effet de production peut donc contribuer, chez l’enfant comme chez l’adulte, à l’apprentissage de l’orthographe de nouveaux mots.


Lire le mémoire
(Consulté 12 fois)