<< Retour à la liste des mémoires

Exploration de la fonction de médiation verbale du langage intérieur de l’enfant présentant un trouble développemental du langage oral dans une épreuve de raisonnement analogique non-verbal.


Auteur.e.s : Boursier Clotilde et Kalanquin Pauline
Directrice(s)/Directeur(s) : Diemer Karine
Année : 2019
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 86
Mots clés : TDLO, dysphasie, discours intérieur, raisonnement analogique

Résumé :

Chez les enfants présentant un trouble développemental du langage oral (TDLO), des difficultés langagières et cognitives sont concomitantes. Le raisonnement analogique est particulièrement perturbé alors même qu’il est fondamental pour la généralisation et la créativité langagière. Le discours intérieur serait l’intermédiaire entre langage oral et raisonnement grâce à son rôle de médiateur verbal. Cette médiation est-elle possible dans le cadre du TDLO ?
Notre étude compare des groupes d’enfants (TDLO et Contrôle), entre 7 et 11 ans, auxquels a été présentée l’épreuve des Matrices Progressives Colorées de Raven. Cette épreuve de raisonnement analogique non-verbal a été réalisée dans trois conditions de passation : une condition de masquage verbal (paradigme de suppression articulatoire) empêchant l’utilisation du discours intérieur et deux conditions contrôle.
Nos résultats confirment des difficultés de raisonnement analogique pour le groupe TDLO. Nous n’avons pu objectiver la médiation de ce raisonnement par le discours intérieur. Toutefois, des variations comportementales entre les groupes suggèrent une médiation de la métacognition. Une médiation verbale du discours intérieur sur le raisonnement abstrait pourrait être mise en évidence par des tâches de raisonnement analogique plus complexes. Enfin, l’influence des déficits observés sur la relation et la communication conforte l’idée d’une remédiation orthophonique globale.


Lire le mémoire
(Consulté 77 fois)