<< Retour à la liste des mémoires

Elaboration d’une palette olfactive destinée à stimuler les mécanismes de succion du nouveau-né


Auteur.e.s : Brucelle Marion et Di Maggio-Gobet Marianne
Directrice(s)/Directeur(s) : Haddad M.
Année : 2016
Université : Paris
Nb de pages (annexes incluses) : 101
Mots clés : nouveau-né, olfaction, oralité, succion, alimentation

Résumé :

Afin de soumettre aux nouveau-nés présentant des troubles de l’oralité des programmes de stimulations olfactives qui soient les mieux construits possible, cette étude s’est intéressée aux odeurs ayant l’impact le plus important sur les mécanismes de succion des nourrissons.
Après une analyse des habitudes alimentaires de 255 femmes enceintes durant leur 3 ème trimestre de grossesse, 13 odorants alimentaires ont été sélectionnés et testés auprès de 71 nouveau-nés. Les concentrés d’odorants correspondants, autrement dit, la (les) molécule(s) dominante(s) qui constitue(nt) l’odorant, ont également été testés afin de déterminer qui de l’odorant ou de son concentré est le plus stimulant pour l’enfant.
Ainsi, des analyses de succion réalisées lors des stimulations olfactives ont permis de mettre en évidence les odeurs pouvant améliorer la succion du nourrisson, mais également de montrer que toutes les molécules odorantes avec lesquelles l’enfant a été en contact en fin de grossesse n’activent pas sa succion.
Au vu des résultats, il serait intéressant d’approfondir le lien entre alimentation maternelle et perception foetale, notamment en analysant les molécules olfactives qui pourraient être retrouvées dans le liquide amniotique.


Lire le mémoire
(Consulté 639 fois)