<< Retour à la liste des mémoires

Repérage des troubles de la mastication : création d’un protocole de prévention à destination des aides-soignants des E.H.P.A.D. pour prévenir et retarder la perte de la mastication


Auteur.e.s : Castex Lucile
Directrice(s)/Directeur(s) : Tannou Y. et Cormary X.
Année : 2016
Université : Toulouse
Nb de pages (annexes incluses) : 174
Mots clés : mastication, prévention, repérage, test, personnes âgées

Résumé :

La prévalence des troubles de la mastication est plus importante chez les sujets âgés et donc, notamment, les résidents d’E.H.P.A.D. Ces troubles sont rarement étudiés et aucun outil de prévention n’existe à ce jour. Pourtant, la mastication apporte de nombreux bénéfices. Il est donc important de la préserver autant que possible. Pour cela, il est intéressant de donner au personnel présent au quotidien auprès des résidents le moyen de réaliser des actes de prévention. Un outil de repérage permettrait aussi d’éviter un recours inutile à une alimentation transformée qui priverait le sujet des bienfaits de la mastication.
Notre étude a eu pour objectif de mettre en place un tel outil. Notre outil est destiné aux aides-soignants d’E.H.P.A.D. Nous avons ainsi créé un test de repérage et sa formation. A travers son expérimentation nous avons démontré son utilité. Nous avons également validé sa faisabilité par les aides-soignants mais aussi les résidents d’E.H.P.A.D.
« L’objectif de cette recherche était de valider l’efficacité d’un entrainement intensif de lecture répétée sous condition de masquage auditif. Les résultats présentés nous permettent de conclure à son efficacité à court et à moyen terme.
Le protocole de rééducation mis en place sur une population d’enfants dyslexiques a permis de mesurer des gains significatifs en vitesse et en précision sur la lecture de texte et l’identification de mots isolés. On observe également une vitesse de traitement accélérée dans les compétences reliées à la lecture. Ces résultats témoignent d’un processus d’automatisation des procédures de lecture en lien avec le protocole d’entrainement.
L’analyse des mesures qualitatives suggère en outre que le protocole a diminué le ressenti de handicap des patients, et a généré, dans une moindre mesure, une plus grande appétence à la lecture.
L’efficacité de cet essai thérapeutique est le fruit d’une combinaison de facteurs dont la part relative n’a pas pu être déterminée précisément dans le cadre de cette étude : lectures répétées, masquage auditif, intensité des entrainements, implication du patient et de ses parents. Il conviendra de tenter de mesurer la contribution de chacun de ces facteurs dans le cadre de nouvelles études. »


Lire le mémoire
(Consulté 698 fois)