<< Retour à la liste des mémoires

Attirer, maintenir et orienter l’attention : analyse des stratégies verbales et non-verbales déployées par des mères d’enfants sourds et d’enfants entendants de moins de trois ans.


Auteur.e.s : Marie Bérengère et Parmentier Laure
Directrice(s)/Directeur(s) : Caët S. et Lehembre V.
Année : 2016
Université : Lille
Nb de pages (annexes incluses) : 96
Mots clés : surdité, interactions mère-enfant, gestion de l'attention, jeune enfant

Résumé :

La survenue brutale de l’aphasie entraîne des répercussions sur le langage et la communication des patients victimes d’AVC. De nouvelles approches plus globales complètent désormais les approches traditionnelles de l’aphasie. Les courants pragmatiques et fonctionnels proposent une prise en charge orthophonique globale du patient aphasique en centrant leur intervention davantage sur la communication que sur les compétences langagières.
Sensible à ces considérations, nous proposons de réaliser une étude de la communication des patients aphasiques post-AVC. Nous avons réalisé un suivi longitudinal de six patients en leur administrant trois passations successives d’un bilan orthophonique de la communication, le Test Lillois de Communication (TLC), à différents moments de leur parcours de soins.
Les résultats témoignent d’une amélioration globale de la communication, à la fois verbale et non verbale, de notre population dans les semaines qui suivent l’AVC. Cette étude met donc en évidence l’intérêt de proposer des tests fonctionnels comme le TLC aux patients aphasiques, et ce, dès la phase aiguë.
Ainsi, dès les premières semaines post-AVC, la rééducation peut s’appuyer sur tous les canaux de communication dont le patient dispose et tenir compte davantage des compétences communicationnelles que des compétences langagières.


Lire le mémoire
(Consulté 588 fois)