<< Retour à la liste des mémoires

La prévention primaire en orthophonie : Elaboration d’un dispositif original sur les risques des écrans à destination de parents et de professionnels de la petite enfance


Auteur.e.s : Sivel Léa
Directrice(s)/Directeur(s) : Morel L. et Acquadro-Mathieu N.
Année : 2016
Université : Nancy
Nb de pages (annexes incluses) : 102
Mots clés : prévention, écrans, développement, enfant, dessins animés éducatifs

Résumé :

La prise en charge orthophonique de l’enfant autiste pose toujours question. L’HAS recommande l’utilisation de méthodes comportementalistes telles que le PECS. Cependant, le développement cognitif du jeune atteint de TSA est souvent délaissé dans ce genre de rééducation. Or, l’ajustement protologique et langagier, de l’orthophoniste L. MOREL, met au centre de la rééducation l’adaptation à l’enfant et l’intérêt pour ses préoccupations cognitives. Aucune recherche n’a été effectuée sur l’utilisation conjointe de ces deux approches. C’est pourquoi nous avons souhaité étudier la rééducation orthophonique fondée sur l’utilisation de l’ajustement protologique et langagier associée à la mise en place du classeur de communication.
Pour ce faire, nous avons suivi deux enfants autistes non-verbaux d’âge préscolaire, à raison de deux séances par semaine, pendant vingt séances. Nous avons analysé chaque séance afin de suivre l’évolution des patients. Nous avons conclu que cette prise en charge a été bénéfique pour les deux enfants. Elle a permis l’évolution de certains prérequis à la communication, tels que le regard, l’imitation… Les petits, devenus acteurs, sont entrés dans l’échange avec Autrui.
Nous concluons également que des corrélations peuvent possiblement exister entre l’avancée des comportements prélogiques des enfants et leur utilisation plus aisée et adaptée du classeur de communication. Ainsi, ces deux approches ne sont donc pas opposées mais complémentaires.


Lire le mémoire
(Consulté 1152 fois)