<< Retour à la liste des mémoires

Connaissances des médecins généralistes sur la prescription de l’orthophonie


Auteur.e.s : Boisnault Marie
Directrice(s)/Directeur(s) : Maria Nesmes et Arnaud Fenandez
Année : 2018
Université : Nice
Nb de pages (annexes incluses) : 100
Mots clés : Médecin généraliste, collaboration, prescription, formation

Résumé :

Les médecins généralistes sont les premiers prescripteurs d’actes orthophoniques en France. L’orthophoniste ne peut exercer que sur prescription médicale. L’objectif de cette étude est de mesurer la connaissance des médecins généralistes sur les modalités de prescriptions de l’orthophonie.
Nous avons réalisé une enquête auprès de 503 médecins généralistes et 152 internes en médecine générale sur le territoire français. Le questionnaire des médecins généralistes nous a permis de créer deux groupes : « les médecins connaissant les modalités de prescription de l’orthophonie » et « les médecins ne connaissant pas suffisamment ces modalités ». Nous avons étudié les caractéristiques qui différencient ces deux groupes.
Notre test, validé sur une population d’expert, évalue cinq connaissances permettant de prescrire correctement l’orthophonie (l’obligation de prescription, les indications, le libellé de prescription, les âges de prise en charge, le remboursement).
La majorité des médecins généralistes n’a pas une connaissance suffisante des modalités de prescription de l’orthophonie. 82,3 % des médecins généralistes et 86,2 % des internes ont, d’après notre test, ont une connaissance globale insuffisante. L’âge, l’ancienneté du diplôme et le milieu d’exercice des médecins généralistes ont un impact significatif sur la qualité de leurs prescriptions orthophoniques.
Notre étude montre que les connaissances des médecins généralistes sur la prescription orthophonique sont insuffisantes et ouvre donc les portes à une meilleure communication et un partage d’informations. Le travail de collaboration entre le médecin généraliste et l’orthophoniste doit se poursuivre, se développer et se renforcer.
Le guide de prescription créé en association avec Reagjir va dans le sens de cette collaboration


Lire le mémoire
(Consulté 7 fois)