<< Retour à la liste des mémoires

L’apport de la thérapie du langage par contrainte induite dans la prise en charge de patients aphasiques en phase subaiguë


Auteur.e.s : Chorda Nizou Delphine
Directrice(s)/Directeur(s) : Sylvane Faure et Cécile Boissier
Année : 2018
Université : Nice
Nb de pages (annexes incluses) : 91
Mots clés : aphasie subaiguë, CIAT, communication, thérapie du langage par contrainte induite, étude de cas

Résumé :

De nombreuses études ont montré l’efficacité de la thérapie du langage par contrainte induite (CIAT) pour la prise en charge de patients aphasiques chroniques. Cette thérapie se caractérise par la pratique massive et l’utilisation exclusive du langage oral autour d’un jeu de langage.

L’objectif de notre étude est de montrer la faisabilité de la CIAT en phase subaiguë et son impact sur les habiletés langagières et communicationnelles.

La CIAT aménagée en intensité et en contrainte est appliquée 2 à 3 heures par jour pendant 2 semaines, soit en individuel, soit en groupe, à 4 patients aphasiques non fluents à moins d’un an d’un AVC ischémique gauche. Les évaluations pré et post-thérapeutique combinent des mesures standards de langage oral et des mesures plus spécifiques pour l’anomie et la communication, enrichies par des observations de séances.

Les 4 patients ont suivi avec succès le programme de la CIAT. Les résultats montrent une amélioration globale de l’évaluation du langage oral après la CIAT avec plus particulièrement des gains significatifs sur le versant de la désignation et de la dénomination.

Une évolution qualitative des habiletés communicationnelles est relevée tout au long de la thérapie avec notamment une progression des interactions. Les patients ont témoigné d’un ressenti positif du traitement.

Les résultats de notre travail suggèrent l’application bénéfique de la CIAT en phase subaiguë avec quelques modifications. Au vu de la taille de notre échantillon, d’autres études doivent venir confirmer ces données.


Lire le mémoire
(Consulté 17 fois)