<< Retour à la liste des mémoires

Evaluation de la notion de durée chez les enfants et adolescents porteurs de déficience intellectuelle légère


Auteur.e.s : Lambert Tom
Directrice(s)/Directeur(s) : Anne-Claire Rattat et Isabelle Collie
Année : 2018
Université : Toulouse
Nb de pages (annexes incluses) : 69
Mots clés : temps, déficience intellectuelle, perception, estimation

Résumé :

Janet (1928) explique que « la mesure du temps, c’est au fond la mesure de la durée ». Nous avons ainsi choisi de nous centrer sur cette notion qui n’est autre que le temps estimé entre le début et la fin d’un évènement. L’objectif de cette recherche est d’étudier la perception et l’estimation des durées chez des jeunes déficients intellectuels légers âgés de 10 à 14 ans et n’ayant pas de troubles associés. Une tâche de bissection temporelle et une épreuve de catégorisation de durées d’actions familières leur ont été proposées. La première consiste à comparer des durées de stimuli auditifs purement arbitraires et la seconde à catégoriser des actions de la vie quotidienne selon leur durée. Les sujets ont été appariés avec des jeunes tout-venant de même âge chronologique d’une part, et avec des jeunes tout-venant de même niveau d’efficience intellectuelle d’autre part.
Conformément à notre hypothèse, les jeunes porteurs de déficience intellectuelle ont pour les deux tâches, des résultats significativement inférieurs à ceux de jeunes non-déficients de même âge chronologique. Cependant, contrairement à ce que nous avions imaginé, ils sont également moins performants dans la bissection temporelle que les enfants non-déficients appariés par âge mental. Ce constat ouvre donc de larges perspectives pour la prise en charge de ces jeunes et pour de futures recherches.


Lire le mémoire
(Consulté 11 fois)