<< Retour à la liste des mémoires

Impact d’une stimulation des fonctions exécutives sur le déficit observé en théorie de l’esprit chez les personnes atteintes de la Maladie d’Alzheimer – étude de 3 cas


Auteur.e.s : Le Roux Claire
Directrice(s)/Directeur(s) : Pascale Célerier
Année : 2018
Université : Bordeaux
Nb de pages (annexes incluses) : 76
Mots clés : Maladie d’Alzheimer, théorie de l'esprit

Résumé :

La théorie de l’esprit est de plus en plus étudiée dans le cadre des pathologies neurologiques, et un déficit a été mis en évidence à différents niveaux dans la maladie d’Alzheimer. Récemment, de nombreux auteurs ont cherché à établir un lien entre la théorie de l’esprit et les fonctions exécutives. Un trouble exécutif pourrait en effet être à l’origine de ces difficultés en théorie de l’esprit.Notre étude a cherché à étudier ce lien : nous avons proposé à trois patientes atteintes de la maladie d’Alzheimer un programme de stimulation exécutive axé sur l’inhibition, la flexibilité, l’attention et la mémoire de travail, afin de vérifier l’impact sur les différents niveaux et dimensions de la théorie de l’esprit. Les séances se sont déroulées à raison de deux fois par semaine pendant 5 mois, soit 30 séances.
Les résultats de notre étude, bien qu’étant à relativiser du fait de notre faible population, sont encourageants et mettent en évidence une amélioration de l’ensemble des performances en théorie de l’esprit, que ce soit au 1er ou 2nd ordre, et sur les versants affectif comme cognitif.
Notre travail ouvre donc le champ de la recherche quant à l’implication du système exécutif dans la prise en charge du déficit en théorie de l’esprit observé dans la Maladie d’Alzheimer, ce dernier participant aux difficultés de communication dans cette pathologie.


Lire le mémoire
(Consulté 5 fois)