<< Retour à la liste des mémoires

La féminisation vocale proposée aux femmes transgenres – Analyse des pratiques orthophoniques actuelles


Auteur.e.s : Loret Alice
Directrice(s)/Directeur(s) : Camille Fauth et Élisabeth Péri Fontaa
Année : 2018
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 63
Mots clés : féminisation, transgenre, thérapie vocale, phonation

Résumé :

Actuellement, il existe peu de techniques spécifiques de féminisation vocale. Pourtant, les orthophonistes peuvent proposer ce type de prise en charge en réponse à la plainte de certaines femmes transgenres portant sur leur voix, perçue comme masculine. L’objectif de cette étude était donc de recenser et d’évaluer les pratiques cliniques orthophoniques de féminisation vocale.À partir de la littérature et avec l’aide d’orthophonistes expérimentés, nous avons créé un protocole de prise en charge reflétant les pratiques orthophoniques. Ce protocole a été proposé à cinq patientes transgenres afin d’en évaluer l’efficacité. Pour ce faire, nous avons appliqué le modèle d’étude de cas unique expérimentale : les effets de l’intervention ont été évalués grâce à des mesures répétées permettant d’observer l’évolution de chaque patiente. De plus, une échelle d’évaluation subjective nous a permis d’évaluer la satisfaction des patientes au regard de leur propre voix.
Les résultats obtenus ont révélé qu’une élévation de la fréquence fondamentale et des valeurs formantiques, ainsi qu’une augmentation de l’étendue vocale, survenaient parfois suite à l’intervention orthophonique. Cependant, la grande variabilité interindividuelle ne permettait pas de confirmer les tendances observées. Par ailleurs, les résultats d’évaluation subjective ont montré que les patientes sont plus satisfaites de leur voix suite au suivi orthophonique.
Bien que les résultats acoustiques ne nous aient pas permis d’établir des conclusions tangibles, l’augmentation de la satisfaction des patientes nous permet de suggérer que ce protocole de prise en charge est une réponse pertinente à la plainte spécifique des femmes transgenres.


Lire le mémoire
(Consulté 8 fois)