<< Retour à la liste des mémoires

Effets d’une rééducation de la communication et du langage avec appui du français signé sur la capacité de contact visuel d’enfants porteurs de TSA non-verbaux : une étude en Single-Case Experimental Design (SCED)


Auteur.e.s : Bouillard Joanna
Directrice(s)/Directeur(s) : Denis-Opshtein Agnès et Kreutter-Simon Delphine
Année : 2019
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 81
Mots clés : TSA, précurseurs à la communication, non-verbal, contact visuel, français signé

Résumé :

Introduction : Les troubles du spectre de l’autisme (TSA) sont caractérisés, entre autres symptômes, par un déficit de la communication et des interactions sociales. Avant le langage verbal, ce sont les précurseurs à la communication, dont le contact visuel, qui présentent un développement atypique. L’orthophoniste peut intervenir dans ce contexte, en stimulant les précurseurs à la communication à l’aide de stratégies non-verbales, parmi lesquelles l’utilisation d’un langage gestuel. L’objectif de notre étude est d’évaluer les effets du français signé sur la capacité de contact visuel d’enfants non-verbaux porteurs de TSA.
Méthodologie : Nous avons utilisé la méthodologie SCED (Single-Case Experimental Design) auprès de 3 patients. Après avoir établi leur profil de compétences et de comportements de communication initial, nous leur avons proposé une intervention orthophonique de 8 séances, avec appui du français signé. Enfin, nous avons évalué leur profil final. Chaque séance a été filmée et analysée à l’aide d’une Grille de Cotation du Regard Adressé.
Résultats : Nos résultats sont hétérogènes. La qualité du contact visuel s’est améliorée pour 2 de nos patients. Cependant, nos outils n’étaient pas assez fins pour mettre en évidence une augmentation des durées de fixations oculaires. Une évolution du comportement communicationnel global a pu être objectivée chez un des patients, et une évolution partielle a pu l’être chez un autre. Un recueil d’observations parentales montre des évolutions globales chez 2 des patients.
Conclusion : Ces résultats préalables sont encourageants. Ils ouvrent la porte à des recherches plus longues et utilisant des outils plus précis.


Lire le mémoire
(Consulté 32 fois)