<< Retour à la liste des mémoires

La communication des personnes porteuses de la maladie de Parkinson : Adaptation d’une grille d’analyse conversationnelle


Auteur.e.s : Dayot Mona
Directrice(s)/Directeur(s) : Jorand Adélaïde
Année : 2019
Université : Limoges
Nb de pages (annexes incluses) : 103
Mots clés : maladie de Parkinson, analyse conversationnelle, interactions, évaluation, communication

Résumé :

La communication verbale et non verbale des personnes atteintes de la maladie de Parkinson est entravée par les troubles moteurs et non-moteurs induits par cette maladie (Pace et al., 2005). Il n’existe cependant pas de bilan orthophonique des interactions sociales à destination de ces personnes (Gentil et al., 2016). Nous nous sommes demandé si la Grille d’Analyse Clinique de la Conversation – Aphasie (GACC-A) (Leopold, Croteau, et Peillon, 2010), après des adaptations, pouvait permettre une évaluation exhaustive des interactions entre un patient atteint de la maladie de Parkinson et un interlocuteur.
Notre étude présente les étapes d’adaptation de cet outil puis sa proposition à sept orthophonistes afin d’évaluer l’échange filmé d’une dyade. La pertinence, le temps de cotation et la prise en main de la Grille d’Analyse Clinique de la Conversation – Maladie de Parkinson, ainsi que la possibilité de développer des axes rééducatifs à partir de son analyse, ont été jugés par les orthophonistes. L’étude de leurs cotations pour un même échange a également été menée.
Les résultats montrent que la GACC-MP ne répond pas entièrement aux contraintes temporelles de la pratique orthophonique à cause de son temps de cotation important et de sa présentation. De plus, l’étude des cotations des orthophonistes n’a pas permis de démontrer leur corrélation.
De nouvelles adaptations et de nouveaux tests peuvent cependant être envisagés car il a été prouvé que cette grille représente un outil pertinent pour l’évaluation des interactions entre une personne porteuse de la maladie de Parkinson et un interlocuteur.


Lire le mémoire
(Consulté 22 fois)