<< Retour à la liste des mémoires

Apport de la comptine signée dans le développement des comportements de communication chez l’enfant préscolaire non-verbal porteur de trouble du spectre autistique : étude de cas


Auteur.e.s : Delachenal Marine
Directrice(s)/Directeur(s) : Jankowiak Camille et Beaujeard Valentin
Année : 2019
Université : Nice
Nb de pages (annexes incluses) : 56
Mots clés : Trouble du Spectre Autistique, Enfants préscolaires, Profil non-verbal, musique, langage signé

Résumé :

De nombreuses recherches soulignent les effets du signe ou de la musique sur les capacités communicatives des enfants atteints de Trouble du Spectre Autistique (TSA). La mutualisation de ces deux composantes semble pouvoir décupler les bénéfices communicationnels cependant, rares sont les études portant sur le sujet.
L’objectif principal de notre étude était de vérifier l’apport de la comptine signée sur les comportements communicationnels chez trois enfants TSA non-verbaux d’âge préscolaire (3 à 5 ans) comparativement aux activités non-musicales signées et musicales non-signées.
Nos objectifs secondaires étaient de dégager des facteurs d’influence sur l’apparition des comportements communicationnels comme l’utilisation d’un support connu des sujets ou leur profil développemental. Nous avons pour cela mis en place 10 séances comprenant des activités signées non- musicales, musicales signées ainsi que musicales non-signées. Parallèlement, nous avons procédé à des évaluations pré et post-protocole à l’aide de l’Échelle de la Communication Sociale Précoce.
Nos résultats ont mis en évidence qu’il existait un effet des comptines signées sur une grande partie des comportements de communication. Néanmoins, l’attention conjointe, les gestes communicatifs, l’imitation et les demandes révèlent un apport hétérogène selon les sujets. Aussi, l’utilisation d’une comptine connue de l’enfant augmente l’effet de la comptine signée sur l’apparition des différents précurseurs de communication.
Enfin, ce protocole composé d’activités musicales et signées obtient des résultats positifs quel que soit le profil développemental des sujets. Malgré la faiblesse des séances et de l’échantillon, ces résultats encourageants amènent à penser que la musique signée laisse présager des possibilités thérapeutiques prometteuses pour les orthophonistes.


Lire le mémoire
(Consulté 27 fois)