<< Retour à la liste des mémoires

Evaluation des effets d’un cycle de pleine conscience dans la prise en soin individuelle d’enfants atteints de bégaiement – Etude de cas


Auteur.e.s : Delfour Cécilia
Directrice(s)/Directeur(s) : Ravidat Evelyne
Année : 2019
Université : Limoges
Nb de pages (annexes incluses) : 121
Mots clés : bégaiement, enfant, pleine conscience, mindfulness

Résumé :

Au-delà de ses symptômes primaires que sont les disfluences, le bégaiement est également constitué de symptômes secondaires – anticipations anxieuses, conduites d’évitement, etc. – particulièrement handicapants, ainsi que de fréquentes difficultés attentionnelles. En plus d’un travail instrumental, l’orthophoniste se doit ainsi d’accorder à l’acceptation du trouble une place centrale dans son accompagnement.
Dans cet objectif, la méditation de pleine conscience ou Mindfulness, permettant d’agir directement sur les symptômes secondaires, est désormais reconnue comme un outil de choix. Le protocole Calme et attentif comme une grenouille (Snel, 2012) étant le plus utilisé par les orthophonistes français dans la prise en soin du bégaiement de l’enfant, nous avons supposé son impact positif sur la gestion de l’anxiété et les capacités attentionnelles de l’enfant qui bégaie, sur le vécu du trouble au sein de la famille et, en conséquence, sur la sévérité du bégaiement.
Par le biais d’une étude de cas, nous avons proposé un protocole de huit semaines reprenant les exercices de la méthode en présence de l’orthophoniste et à domicile. L’évolution du patient a pu être observée grâce à un travail détaillé d’observation clinique, tandis qu’une grille de sévérité était remplie quotidiennement par ses parents.
Une évaluation de la sévérité du bégaiement et un questionnaire parental proposés avant et après le protocole ont permis d’objectiver les progrès. Une diminution de l’anxiété au quotidien, de meilleures capacités attentionnelles en séances ainsi qu’une amélioration du vécu du trouble dans la famille de l’enfant ont ainsi été constatées, la sévérité du bégaiement s’en voyant elle-même diminuée.


Lire le mémoire
(Consulté 33 fois)