<< Retour à la liste des mémoires

Le parcours des parents d’enfants sourds : analyse des trajectoires et des facteurs orientant leurs décisions


Auteur.e.s : Kerdiles Pauline
Directrice(s)/Directeur(s) : Perdrix Renaud
Année : 2019
Université : Besançon
Nb de pages (annexes incluses) : 83
Mots clés : surdité, accompagnement parental, trajectoire de soin, choix linguistique

Résumé :

Lors des premières suspicions de surdité de leur enfant, les parents sont projetés dans un nouveau monde sans y avoir été préparés. Tout au long de leur parcours, ils sont accompagnés par différents interlocuteurs dont les interventions les amènent à se représenter le stigmate de leur enfant tantôt comme un déficit à réparer, tantôt comme une particularité à valoriser.
Dans ce contexte, notre regard s’est porté sur la trajectoire de soin de leur enfant et les jalons qui la composent. Nous avons cherché à savoir en quoi les décisions prises par les parents d’enfants sourds sont influencées par leurs besoins et les ressources à leur disposition. Pour cela, nous avons adopté une méthodologie fondée sur une approche sociologique joignant la réalisation d’entretiens semi-directifs à une analyse, à la fois verticale et horizontale, des données que nous avons récoltées.
Des témoignages recueillis ressortent que la découverte de la surdité fait effraction dans la vie des parents d’enfants sourds, alors démunis et à la recherche d’interlocuteurs impartiaux pour répondre, de façon éclairée, à leurs problématiques et besoins émergents. Cependant, les accompagnements proposés ne suffisent pas à y répondre, amenant les parents à recourir à des ressources complémentaires. En outre, l’analyse a révélé que l’enfant sourd et ses parents suivent des trajectoires de soin sensiblement similaires, jalonnées d’étapes incontournables et semblables à tous. De fait, l’éventail des possibilités qui leur sont offertes est en réalité réduit, les orientant ainsi vers des choix analogues.
Enfin, ce travail a contribué à faire évoluer notre future pratique professionnelle. Il nous paraît aujourd’hui essentiel que l’orthophoniste, face à la dichotomie conceptuelle dans laquelle s’inscrit la surdité, adopte une posture neutre, prenne en compte l’expérience des familles et respecte chacune de leur décision, afin qu’elles puissent bénéficier de l’accompagnement le plus adapté.


Lire le mémoire
(Consulté 17 fois)