<< Retour à la liste des mémoires

Etude des facteurs influençant le développement de la Mémoire de Travail chez les enfants sourds implantés âgés de 7 à 10 ans – Corrélation avec les résultats en compréhension écrite


Auteur.e.s : Lapalu Nathan
Directrice(s)/Directeur(s) : Colas Emilie
Année : 2019
Université : Montpellier
Nb de pages (annexes incluses) : 106
Mots clés : mémoire de travail, implantation cochléaire, enfant, précocité, compréhension du langage écrit

Résumé :

La privation auditive dont souffrent les jeunes enfants sourds impacte leur développement non seulement au niveau linguistique mais également cognitif et social. Dans cette étude, nous nous sommes intéressés à deux facteurs propres aux enfants implantés que sont, la précocité d’implantation et la bi-implantation. Nous savons que ces deux facteurs favorisent le développement du langage. Mais qu’en-est-il au niveau cognitif ?
De ce fait, à travers ce travail, nous souhaiterions observer si ces deux facteurs ont un impact sur le développement de la mémoire de travail. Dans un second temps, nous avons voulu faire le lien entre la mémoire de travail et la compréhension du langage écrit.
Nous avons donc pour cela établi un protocole composé d’une part, de différentes tâches afin d’évaluer les trois systèmes de la mémoire de travail que sont, l’administrateur central, la boucle phonologique et le calepin visuo-spatial et d’autre part, d’une tâche de compréhension écrite.
Nos résultats et nos analyses statistiques montrent que la précocité d’implantation ainsi que la bi-implantation semblent favoriser le développement de la mémoire de travail, notamment verbale et qu’un fort lien peut être établi entre certaines tâches de mémoire de travail et la compréhension écrite des enfants implantés.


Lire le mémoire
(Consulté 6 fois)