<< Retour à la liste des mémoires

La prise en charge orthophonique des troubles de l’oralité alimntaire chez le patient adulte : étude de cas


Auteur.e.s : Le Bars Juliette
Directrice(s)/Directeur(s) : Andres-Roos Christine
Année : 2019
Université : Poitiers
Nb de pages (annexes incluses) : 142
Mots clés : oralité, adulte, trouble de l'oralité alimentaire, sélectivité alimentaire, orthophonie

Résumé :

Les troubles de l’oralité alimentaire peuvent se manifester par le refus ou l’évitement de l’alimentation, une hyper ou une hyposensibilité tactile orale, une hyper ou une hyposensorialité orale, une sélectivité ou encore une néophobie alimentaire. Si ces troubles sont bien documentés en ce qui concerne leur diagnostic et leur prise en charge chez l’enfant, c’est moins le cas lorsque ces troubles apparaissent chez l’adulte.
Ainsi, notre étude a pour objectif de prouver qu’une prise en charge orthophonique peut améliorer la façon de s’alimenter des patients adultes porteurs d’un trouble de l’oralité alimentaire, menant à une alimentation diversifiée tant au niveau du goût que des textures acceptées. De plus, cette rééducation peut permettre une normalisation de l’état nutritionnel par une augmentation pondérale lorsque cela est nécessaire. Nous avons donc mis en place un protocole de bilan et de rééducation orthophonique basés sur la littérature française et internationale.
Après analyse qualitative des résultats, ceux-ci montrent qu’une prise en charge orthophonique peut d’une part permettre une reprise alimentaire efficiente, couvrant les besoins nutritionnels et assurant un gain pondéral. D’autre part, cette rééducation permet d’étoffer le répertoire alimentaire du patient et de diversifier l’alimentation. Enfin, nous avons montré que la rééducation orthophonique n’était efficace que si elle prenait en compte les aspects fonctionnels, mais également la composante motivationnelle et psychologique.
Nos recherches nous ont permis de réaliser que la création d’une formation adaptée aux orthophonistes mais également à l’ensemble des professionnels médicaux et paramédicaux impliqués dans la prise en charge de ces troubles pourrait être bénéfique. En effet, face à ces troubles, une rééducation pluridisciplinaire est généralement nécessaire afin de considérer le patient dans sa globalité et de lui venir en aide le mieux possible.


Lire le mémoire
(Consulté 23 fois)