<< Retour à la liste des mémoires

Intérêt de la rééducation de la déglutition dysfonctionnelle dans le cadre de la presbyphagie


Auteur.e.s : Lemitre Elodie
Directrice(s)/Directeur(s) : Lagorce Cathy et Labie Maïlis
Année : 2019
Université : Bordeaux
Nb de pages (annexes incluses) : 88
Mots clés : déglutition, presbyphagie, personnes âgées, rééducation

Résumé :

Avec le vieillissement de la population, les troubles de la déglutition deviennent un enjeu majeur de santé publique. La presbyphagie, caractérisée par le vieillissement physiologique de la déglutition sans pathologie associée, implique divers changements auxquels les personnes âgées doivent faire face. Certaines personnes sont capables de s’adapter naturellement, mais d’autres rencontrent plus de difficultés pour s’hydrater et s’alimenter. Ainsi, la presbyphagie peut avoir des répercussions néfastes sur la santé et la qualité de vie des patients.
D’autre part, des observations cliniques ont révélé des signes de déglutition dysfonctionnelle chez les adultes et les personnes âgées. Il s’agit d’un geste de déglutition immature qui se caractérise par la contraction des muscles faciaux et des lèvres, la protrusion linguale et une absence de contact dentaire.
La prise en charge des troubles de la déglutition étant l’une des missions des orthophonistes, nous avons souhaité étudier l’effet de la rééducation de la déglutition dysfonctionnelle, classiquement mise en œuvre chez les enfants, dans le cadre de la presbyphagie.
L’étude de cas a été réalisée auprès de deux patients résidant en EHPAD, durant environ douze semaines. Après une évaluation initiale précise des difficultés liées à l’alimentation, nous avons mené une rééducation portant sur la mobilisation des muscles de la face (langue, lèvres, joues) grâce à des exercices praxiques et en contre-résistance.
Les résultats ont montré une amélioration de la réalisation des praxies et une augmentation de la force musculaire. De plus, l’impact des troubles au niveau fonctionnel et émotionnel a considérablement diminué. La rééducation de la presbyphagie par des exercices actifs nous paraît donc essentielle, puisqu’elle contribue à l’amélioration de la qualité de vie du patient.


Lire le mémoire
(Consulté 22 fois)