<< Retour à la liste des mémoires

Langage intérieur et acquisition du langage oral : une revue de la littérature


Auteur.e.s : Pialot Héloïse
Directrice(s)/Directeur(s) : Dodane Christelle
Année : 2019
Université : Limoges
Nb de pages (annexes incluses) : 79
Mots clés : langage intérieur, langage oral, phonologie, enfant, développement typique

Résumé :

Le langage intérieur est défini comme une manifestation verbale volontaire et silencieuse, qui soutient et régule une multitude d’activités cognitives et comportementales et qui partage un certain nombre de similitudes avec son homologue externe : le langage oral.
A travers une revue de la littérature, cette recherche souhaite déterminer si un lien peut être établi entre ces deux formes de manifestations verbales, pendant les premières années de l’enfant (une période primordiale dans le développement du langage). Pour ce faire, un protocole de recherche est élaboré selon les lignes directrices du guide PRISMA (question de recherche, critères d’éligibilité, recherche et sélection des études, extraction et synthèse des données). L’interrogation de trois bases de données à partir d’équations de recherche composées de mots-clés et d’opérateurs booléens permet d’obtenir quatre cent quatre-vingt-dix articles, parmi lesquels neuf sont finalement sélectionnés et analysés qualitativement. Les résultats indiquent qu’une forme de langage intérieur précoce existe dès le plus jeune âge.
Cependant, la nature et la précision de ce langage restent délicates à définir. En outre, les processus de boucle phonologique et de conscience phonologique, dont l’implication dans le développement du langage oral est largement prouvée, ne peuvent être directement mis en relation avec le langage intérieur. Les données de la littérature ne permettent pas d’établir ce lien, malgré quelques similarités apparentes. Il est donc possible d’affirmer qu’une certaine forme de langage intérieur est présente quand l’enfant apprend à parler, mais il est actuellement impossible d’en spécifier la nature et l’éventuel rôle lors de l’acquisition du langage oral.
Néanmoins, les recherches sont à poursuivre pour accroître les connaissances à ce sujet et pour éventuellement les mettre en relation avec d’autres populations, champs ou pathologies.


Lire le mémoire
(Consulté 20 fois)