<< Retour à la liste des mémoires

Impact de la communication gestuelle associée à la parole sur le stock lexical actif d’enfants présentant un retard de langage


Auteur.e.s : Simon Anne et Avenard Audrey
Directrice(s)/Directeur(s) : Vassiliadou Hélène
Année : 2019
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 96
Mots clés : signes, retard de langage, communication gestuelle, stock lexical actif, parole

Résumé :

Dans le milieu orthophonique, les signes sont souvent utilisés afin d’aider les enfants à entrer dans le langage oral. Par faute de formation ou d’outils concrets, il s’agit de démarches plutôt intuitives sans preuve matérielle ou scientifique de l’efficacité d’une telle pratique.
L’objectif de notre mémoire est d’étudier l’impact de l’utilisation de la communication gestuelle associée à la parole sur le stock lexical actif d’enfants présentant un retard de langage. Pour cela, nous réalisons un suivi longitudinal sous forme de SCED. Nous mettons en place un protocole de onze séances auprès de sept enfants présentant un retard de langage. Nous mesurons et analysons les productions de mots et de signes de chaque séance.
L’étude montre que les enfants ont tendance à se saisir des signes et objective un effet sur les prérequis au langage oral. L’impact sur le stock lexical actif varie selon les patients et ne peut donc pas être validé. Les profils hétérogènes des patients et la nécessité de s’adapter quotidiennement en orthophonie rendent difficile la mise en place d’un protocole aussi précis. Il serait intéressant d’intégrer l’utilisation de la communication gestuelle associée à la parole dans un contexte plus global et d’observer les effets de la prise en soin dans le temps.


Lire le mémoire
(Consulté 69 fois)