<< Retour à la liste des mémoires

L’effet d’une induction émotionnelle musicale sur les performances orthographiques grammaticales d’élèves de CM2


Auteur.e.s : Alafort Camille
Directrice(s)/Directeur(s) : BEAUVAIS Caroline
Année : 2020
Université : Lyon
Nb de pages (annexes incluses) : 35
Mots clés : orthographe, émotion, valence, activation, CM2

Résumé :

Cette étude a pour but d’examiner les effets d’une induction émotionnelle musicale sur les performances orthographiques grammaticales de 96 élèves de CM2 (âgés en moyenne de 10 ans et 6 mois). Trois groupes expérimentaux ont été constitués, chacun ayant été exposé à une induction émotionnelle musicale : joyeuse (valence émotionnelle positive et activation élevée), relaxante (valence émotionnelle positive et activation faible) ou bien neutre.
Suite à cette induction, une tâche orthographique grammaticale (rappel de phrases présentées oralement, nécessitant de réaliser des accords verbaux et nominaux) a été proposée aux élèves. L’efficacité de ces inductions a été vérifiée en demandant aux participants d’évaluer leur état émotionnel (à l’aide d’échelles graduées) avant et après l’induction musicale puis après la réalisation de la tâche orthographique. Les performances orthographiques grammaticales des élèves ont été mesurées sur 12 accords nominaux et 12 accords verbaux.
L’hypothèse envisagée prédisait d’une part, des performances orthographiques grammaticales inférieures pour les conditions d’induction émotionnelle à valence positive (joyeuse et relaxante) que pour la condition neutre (Ellis & Moore, 1999). D’autre part des performances orthographiques grammaticales inférieures étaient attendues pour la condition d’activation émotionnelle élevée (induction joyeuse) comparativement aux deux autres conditions (Blanchette & Leese, 2011). Ces effets devaient particulièrement s’observer pour des traitements engageant des processus de haut niveau (accords verbaux), comparativement à ceux engageant des processus de bas niveau (accords nominaux).
Les analyses n’ont pas permis de mettre en évidence d’effet de l’induction émotionnelle musicale sur les performances orthographiques. Le lien entre émotions et cognition, ainsi que l’effet d’un état émotionnel sur les performances orthographiques des élèves de fin de primaire sont discutés.


Lire le mémoire
(Consulté 2 fois)