<< Retour à la liste des mémoires

Adaptation française du Di-EL pour l’évaluation du lexique précoce des enfants porteurs d’implant cochléaire : comparaison avec deux autres méthodes


Auteur.e.s : Bossa Finocchiaro Marine
Directrice(s)/Directeur(s) : VILLEMUS Françoise et DUCHESNE Louise
Année : 2020
Université : Montpellier
Nb de pages (annexes incluses) : 107
Mots clés : journal de langage, lexique précoce, implant cochléaire, enfants, évaluation du langage.

Résumé :

Les enfants de moins de deux ans déficients auditifs et porteurs d’un implant cochléaire bénéficient d’une prise en soin orthophonique précoce. Cette étude s’intéresse à l’évaluation du développement du lexique en production chez ces enfants. L’étude visait à comparer trois méthodes d’évaluation : un journal de langage (le Di-EL), les IFDC (la version française des CDI), et l’analyse d’échantillons de langage spontané.
Dix familles françaises ont participé à cette étude. Une évaluation du lexique via chacune de ces méthodes a été proposée à 3, 6 et 12 mois après l’inclusion des participants. Les avis des familles et des orthophonistes concernant le Di-EL ont été également recueillis par des questionnaires en ligne.
Les résultats de l’étude mettent en évidence une évolution significative du volume lexical des participants dans le temps pour chaque méthode. De plus, le Di-EL et les IFDC sont quantitativement autant représentatifs du lexique des participants. Le Di-EL permettrait de compléter les IFDC pour l’évaluation des « phrases figées » et il semble utile comme outil d’accompagnement parental afin de renforcer la participation des parents dans la prise en soin de leur enfant.


Lire le mémoire
(Consulté 10 fois)