<< Retour à la liste des mémoires

Impact de la Gestion Mentale sur l’estime de soi des adolescents dyslexiques pris en charge en orthophonie


Auteur.e.s : Brobbel-Dorsman Eulalie
Directrice(s)/Directeur(s) : KREUTTER-SIMON Delphine
Année : 2020
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 78
Mots clés : orthophonie, dyslexie, estime de soi, Gestion Mentale

Résumé :

Depuis de nombreuses années, la question de la mauvaise estime de soi des sujets dyslexiques anime les recherches en psychologie. Une prise en charge, notamment orthophonique, adaptée aux difficultés des individus dyslexiques semble améliorer l’estime de soi de ces sujets. Peu de techniques orthophoniques ont fait l’objet d’études scientifiques;aussi avons nous choisi de cibler notre mémoire sur la mise en évidence d’une amélioration de l’estime de soi des sujets dyslexiques grâce à la Gestion Mentale, pédagogie bienveillante utilisée en orthophonie.
Pour cela nous avons fait passer deux questionnaires d’estime de soi et de mobilisation scolaire à 30 sujets suivis en orthophonie sans Gestion Mentale et à 20 sujets suivis en orthophonie avec Gestion Mentale.
Après analyse de nos résultats, nous ne pouvons affirmer un impact particulier de la Gestion Mentale ni sur l’estime de soi de nos patients, ni sur leur mobilisation scolaire. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette absence de différence entre les deux groupes (notamment la formation seulement embryonnaire en Gestion Mentale des orthophonistes de notre recherche). En outre notre étude s’est heurtée à un certain nombre de limites (notamment dans l’appariement des groupes). Il est donc possible que nous ne soyons pas parvenue pour ces différents motifs à mettre en évidence un impact de la Gestion Mentale sur l’estime de soi, malgré la possible existence de celui-ci.
Par conséquent, il semble nécessaire de poursuivre la recherche sur l’estime de soi et la recherche sur les bienfaits de la Gestion Mentale en orthophonie.


Lire le mémoire
(Consulté 11 fois)