<< Retour à la liste des mémoires

Evaluation de la structure logique de classification auprès d’adultes sains : constitution d’une base de données utile à l’évaluation et à la prise en soin orthophonique des patients cérébrolésés


Auteur.e.s : Casanovas Michel et Vincens Mathilde
Directrice(s)/Directeur(s) : DENIS-FAERBER CAROLINE
Année : 2020
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 65
Mots clés : cérébrolésion, raisonnement logique, classification, dichotomie, biais cognitifs

Résumé :

Les troubles du raisonnement logique sont peu pris en compte dans la prise en soin orthophonique des patients cérébrolésés alors que des études (Cavé, 2014;Altenburger, 2016;Bryslinski et Delbaere, 2018) ont montré que cela améliore leur communication notamment au niveau de la pragmatique. Une des difficultés réside dans le fait qu’il n’existe pas, à ce jour, de test étalonné permettant d’investiguer le raisonnement logique chez l’adulte.
Nous avons donc soumis une population de 65 adultes sains, âgés de 40 à 85 ans, à l’épreuve de classification- dichotomie de l’ERLA. L’analyse des résultats de notre étude a révélé que les adultes de notre échantillon n’étaient pas tous opérants en classification. La méthode utilisée n’est pas strictement descendante et la mobilité de pensée des sujets est réduite ce qui ne permet pas la réalisation des trois dichotomies. Ces résultats ne peuvent pas s’expliquer en fonction de l’âge des sujets et ils ne sont pas corrélés à un déficit des fonctions exécutives et des capacités d’inhibition. Cela nous amène à supposer la présence de biais induits par l’épreuve et de biais cognitifs de raisonnement. L’évaluation et la prise en soin orthophonique du raisonnement logique des adultes cérébrolésés ne doit pas s’intéresser uniquement aux performances attendues mais doit également prendre en compte les stratégies utilisées.


Lire le mémoire
(Consulté 6 fois)