<< Retour à la liste des mémoires

Étalonnage du test « La Gestion de l’implicite » et étude de sa pertinence dans l’évaluation de la compréhension des inférences auprès d’adultes avec TSA SDI


Auteur.e.s : Diemunsch Capucine
Directrice(s)/Directeur(s) : BOISEAU Morgane
Année : 2020
Université : Montpellier
Nb de pages (annexes incluses) : 122
Mots clés : TSA SDI, communication, inférences, évaluation, étalonnage

Résumé :

Le diagnostic des adultes avec Trouble du Spectre de l’Autisme Sans Déficience Intellectuelle (TSA SDI) est pluridisciplinaire. Parmi les différentes évaluations, le bilan orthophonique permet l’évaluation des versants formel et pragmatique de la communication. Concernant l’évaluation de la compréhension des inférences, le test La Gestion de l’implicite (Duchêne May-Carle, 2000) est fréquemment utilisé par les orthophonistes. Pourtant, ce test a été initialement créé pour évaluer la pragmatique chez des patients cérébrolésés. De plus, ce test n’a jamais été étalonné et les résultats manquent par conséquent de précision.
Dans un premier temps, nous avons créé l’étalonnage de La Gestion de l’implicite, afin de permettre aux orthophonistes de quantifier précisément les résultats obtenus au test par les patients. Ensuite, les résultats de la population contrôle ont été comparés à ceux d’adultes avec TSA SDI afin d’évaluer la pertinence du test dans l’évaluation des processus inférentiels après de ces patients.
Finalement, notre étude a permis de démontrer l’intérêt de l’utilisation de La Gestion de l’implicite auprès des adultes avec TSA SDI puisque le test s’est montré discriminant au résultat total entre la population contrôle et la population d’étude d’adultes avec TSA SDI. Les analyses ont été précisées au niveau des différentes catégories de questions : explicites, logiques, distractrices, pragmatiques et autres.
Nous avons observé que les résultats aux questions distractrices se sont également avérés significativement différents entre nos deux populations d’étude, en lien avec un déficit exécutif observé dans le cadre des troubles autistiques.
Au regard du constat des troubles de la communication sociale retrouvés chez les sujets avec TSA, nous nous sommes interrogés sur d’éventuelles différences de résultats aux questions pragmatiques. Ces dernières ont montré certaines limites concernant leur sensibilité pour évaluer cette caractéristique chez les adultes avec TSA SDI.


Lire le mémoire
(Consulté 51 fois)