<< Retour à la liste des mémoires

Intérêt d’une tâche d’apprentissage verbal dans l’évaluation des troubles développementaux du langage oral chez les enfants bilingues et monolingues en orthophonie


Auteur.e.s : Durand Manon et Compagnon de la Servette Sixtine
Directrice(s)/Directeur(s) : THUILLIER Stéphanie
Année : 2020
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 81
Mots clés : TDL, Langage oral, Bilinguisme, Evaluation, Apprentissage verbal

Résumé :

Face aux mouvements de population actuelle, l’orthophoniste est amené à rencontrer des enfants bilingues quotidiennement. L’évaluation de ces enfants est complexe. Elle nécessite de prendre en compte les spécificités de leur développement linguistique et d’utiliser des outils d’évaluation adaptés. Actuellement, la plupart des tests disponibles sont étalonnés à partir d’une population monolingue. Ainsi, les résultats des test utilisés pourraient conduire à un surdiagnostic en évoquant un trouble chez un enfant bilingue alors qu’ils seraient l’expression d’un phénomène langagier propre au bilinguisme. Une tâche d’apprentissage verbal de mots fréquents permettrait d’éviter ce biais. Cette épreuve nous renseignerait sur le potentiel d’apprentissage de l’enfant à un moment de son développement où il est encore difficile pour l’orthophoniste de qualifier la symptomatologie langagière observée.
L’enjeu de notre étude est d’interroger la pertinence d’une tâche d’apprentissage verbal dans l’évaluation des enfants bilingues : les 15 mots de Rey. L’analyse des performances des enfants montre que le bilinguisme n’influence pas les résultats obtenus à cette épreuve. La sensibilité au TDL de cette épreuve a partiellement été démontrée. En effet, des différences significatives entre les groupes TDL et DT sont observées à certaines mesures.
Les enfants TDL ont des résultats chutés au début de l’épreuve mais rattrapent finalement le niveau du groupe contrôle. Ainsi, cette épreuve est intéressante et pourrait contribuer au diagnostic d’un TDL quel que soit le profil linguistique de l’enfant.
Des recherches ultérieures, avec un effectif d’enfants TDL plus important, permettraient de confirmer la tendance observée.


Lire le mémoire
(Consulté 4 fois)