<< Retour à la liste des mémoires

L’oralité du prématuré : comment prévenir et repérer les troubles ? Elaboration d’une plaquette d’informations à destination des professionnels de maternité et de néonatalogie


Auteur.e.s : Girard Alicia et Nègre Sarah
Directrice(s)/Directeur(s) : MARANINCHI Florence et DEGARDIN Nathalie
Année : 2020
Université : Marseille
Nb de pages (annexes incluses) : 95
Mots clés : orthophonie, oralité, prématurité, néonatalogie, prévention

Résumé :

L’objectif de notre mémoire est de créer une plaquette d’informations sur l’oralité du prématuré, le repérage et la prévention des troubles de l’oralité, pour les professionnels de maternité et de néonatalogie. Nous sommes parties du constat que les bébés prématurés sont exposés, d’une part, à des dystimulations engendrées par l’environnement hospitalier et aux soins, et d’autre part, à une hypo-stimulation positive de la sphère oro-faciale en raison de leur immaturité.
Nous avons réalisé un questionnaire autour de l’oralité et sa prise en charge afin de faire un état des lieux des pratiques et des connaissances des professionnels travaillant dans ces services. Leurs attentes par rapport à la création d’une plaquette d’informations ont également été recueillies.
Pour réaliser notre mémoire, nous nous sommes appuyées sur une revue de la littérature non exhaustive.
Nos recherches nous ont permis de mettre en évidence certains éléments-clés de la prévention des troubles de l’oralité chez le prématuré. L’observation du bébé est primordiale, afin de respecter ses besoins et son rythme physiologique et ainsi éviter les dystimulations. L’adaptation des prises alimentaires permettra d’amener le prématuré vers une alimentation orale autonome. De plus, une posture en enroulement favorisera la poursuite des auto-stimulations oro-faciales débutées in utero. Enfin, les sollicitations sensorielles (gustatives, olfactives et kinesthésiques) guideront le bébé dans le développement d’une oralité harmonieuse.
Les parents ont également un rôle fondamental et doivent être soutenus par l’équipe soignante, qui les aidera à prendre confiance dans leur rôle de parents nourriciers.
Notre plaquette n’a pas vocation à remplacer une véritable formation, mais correspond davantage à une boite à idées. Elle reprend ainsi ces différents points, de façon plus concise, afin de repérer et prévenir un possible trouble de l’oralité chez le prématuré et limiter les conséquences d’un trouble à moyen ou long terme.


Lire le mémoire
(Consulté 29 fois)