<< Retour à la liste des mémoires

Estimation computationnelle et calcul exact: exploration des capacités des adolescents dyscalculiques


Auteur.e.s : Hassel Aline et de Sousa Sonia
Directrice(s)/Directeur(s) : PONCET Véra et ROHMER Odile
Année : 2020
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 72
Mots clés : dyscalculie, estimation computationnelle, addition, jugement, production

Résumé :

Les capacités d’estimation computationnelle des enfants dyscalculiques sont peu étudiées mais pourraient constituer des outils de compensation. Nous avons évalué l’effet du type de calcul sur la performance (vitesse et précision) et la réponse émotionnelle d’adolescents dyscalculiques, formant l’hypothèse que l’estimation computationnelle leur serait plus favorable que le calcul exact. Nous avons également évalué l’effet du format de réponse sur ces mêmes indicateurs, formant l’hypothèse que, d’une part le jugement serait plus favorable que la production, et d’autre part l’estimation serait d’autant plus favorable qu’elle serait proposée en condition de jugement.
Dans le cadre d’un plan factoriel à mesures répétées, 24 élèves de 4e et 3e suivis en orthophonie pour une rééducation des troubles de la cognition mathématique ont été soumis à 4 tâches informatisées (production de calcul exact, production d’estimation, jugement de calcul exact, jugement d’estimation) avec auto-évaluation de la réponse émotionnelle.
Nos résultats valident partiellement nos hypothèses. Seuls 15 sujets sur 24 sont capables d’exposer une stratégie d’estimation computationnelle, souvent basée sur la troncature. Malgré la fragilité de ces stratégies, les tâches d’estimation computationnelle leur sont bien plus favorables que les tâches de calcul exact en matière de temps de réponse. Les scores sont meilleurs dans les tâches de jugement que dans les tâches de production. La situation de jugement ne potentialise pas l’estimation. Elle offre toutefois un avantage en termes de réduction de la réponse émotionnelle face au calcul exact.
Une évaluation plus systématique des capacités d’estimation pourrait permettre d’identifier des points d’appui pour la rééducation.


Lire le mémoire
(Consulté 6 fois)