<< Retour à la liste des mémoires

Orthophonie à médiation artistique : Impacts des ateliers de peinture-aquagraphie sur la communication et le bien-être de patient-es atteint-es de Démence de Type Alzheimer


Auteur.e.s : Le Souder Soazeg
Directrice(s)/Directeur(s) : Marie-Laure BRUNSTEIN et Véronique MULLER
Année : 2020
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 81
Mots clés : Démence de Type Alzheimer, médiation artistique, atelier de groupe, communication verbale et non verbale, bien-être

Résumé :

Introduction. Cette étude tend à démontrer l’intérêt d’une orthophonie à médiation artistique – avec pour support au langage des ateliers de peinture-aquagraphie – auprès d’un groupe de quatre patient-es atteint-es de Démence de Type Alzheimer dans le but d’une amélioration de la communication et du bien-être.
Méthode. Le protocole expérimental est réparti sur six ateliers : deux ateliers de description d’images (ADI), deux ateliers de peinture-aquagraphie et deux ateliers de description de peinture-aquagraphie (ADPA). L’évolution de la communication et du bien-être des patient-es ont été étudiés entre les ADI et ADPA en mesurant le nombre d’actes verbaux et non verbaux émis, en analysant l’adéquation du discours et le bien-être à l’aide de la GECCO et de grilles d’observation.
Résultats. L’étude montre que les ADPA sont bénéfiques au niveau de la communication verbale pour deux patient-es. Les bénéfices au niveau non verbal et du bien-être concernent tous-tes les patient-es. En effet, la fréquence des actes non verbaux, l’adéquation du discours et le bien-être augmentent.
Conclusion. Le bilan de cette étude montre des résultats positifs qui méritent d’être approfondis par d’autres projets de recherche car notre protocole comporte certaines limites venant questionner la fiabilité de nos résultats.


Lire le mémoire
(Consulté 33 fois)