<< Retour à la liste des mémoires

Effets d’un entraînement rythmique en séances individuelles sur les compétences langagières et attentionnelles d’enfants dyslexiques-dysorthographiques


Auteur.e.s : Loyez Juliane
Directrice(s)/Directeur(s) : BRESSON Aurélien
Année : 2020
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 85
Mots clés : Dyslexie développementale, lecture, remédiation musicale, rythme

Résumé :

Les déficits rythmiques retrouvés chez les sujets dyslexiques seraient à l’origine de difficultés de séquenciation de la parole, de la musique et du langage écrit. Ces défauts pourraient être liés à une distribution de l’attention temporelle inadaptée, entravant ainsi le découpage adéquat du signal, que celui-ci soit musical ou langagier.
L’objectif de cette étude était de déterminer les effets d’un entraînement rythmique court et intensif réalisé en séances individuelles sur les compétences langagières et attentionnelles d’enfants présentant une dyslexie-dysorthographie.
Dans le cadre d’une méthodologie SCED en ligne de base multiple à travers les sujets, nous avons proposé un entraînement rythmique à deux sujets dyslexiques-dysorthographiques, respectivement âgés de 8 et 12 ans. Notre intervention était constituée d’activités faisant appel à l’intégration intermodalitaire. Pour mesurer l’impact de l’entraînement, nous avons proposé un bilan avant et après l’intervention. Notre analyse a été complétée par une mesure répétée qui prenait la forme d’une lecture de texte à voix haute.
Les résultats obtenus suggèrent des effets positifs de l’intervention sur les compétences langagières et attentionnelles du sujet le plus jeune. Pour le sujet le plus âgé, la mesure répétée n’a pas pu mettre en exergue des progrès en vitesse et en précision de lecture. Or, ses performances lors du bilan post-intervention mettent en avant une progression dans la plupart des domaines.
La remédiation musicale offre des perspectives prometteuses dans la prise en soin orthophonique des patients dyslexiques-dysorthographiques. Une réplication de notre étude semble pertinente, à condition de modifier la mesure répétée et la durée des séances.


Lire le mémoire
(Consulté 24 fois)