<< Retour à la liste des mémoires

Apprentissage de l’orthographe lexicale par une activité de production écrite, en faisant varier l’allographe (script/cursif), auprès d’élèves de CE1 et CM1


Auteur.e.s : CORNELISSEN Pauline
Directrice(s)/Directeur(s) : FAYOL Michel
Année : 2021
Université : Limoges
Nb de pages (annexes incluses) : 100
Mots clés : écriture, lexique orthographique, apprentissage, allographe, fréquence

Résumé :

Lors de l’apprentissage (encodage), les élèves sont face à des écrits en script contrairement aux évaluations (rappel) qu’ils produisent en cursive. Notre étude porte sur l’influence des allographes script et cursif sur la mémorisation de l’orthographe de mots isolés auprès d’élèves de CE1 et CM1. Nous supposons que l’apprentissage est meilleur lorsque l’allographe est le même en encodage et en rappel, puis que des effets infra-lexicaux (fréquence et longueur des mots) influencent cet apprentissage. Nous avons mené une expérimentation dans laquelle nous avons proposé quatre listes de mots intégrées dans des phrases à des élèves de CE1 et CM1. Ils ont copié et rappelé les mots cibles selon l’allographe script ou cursif. L’analyse porte sur l’effet des allographes en copie et rappel sur la mémorisation puis sur le type d’erreurs commises. Le même allographe présenté en copie et rappel est bénéfique auprès des CM1, principalement la cursive, les élèves participants y étant plus sensibilisés. Le nombre restreint de participants et le taux élevé d’erreurs commises rendent les résultats des CE1 difficilement interprétables. De façon générale, des effets de longueur et de fréquence influencent également l’apprentissage de mots.


Lire le mémoire
(Consulté 2 fois)