<< Retour à la liste des mémoires

Etude exploratoire du développement alimentaire, après chirurgie(s) primaire(s), d’enfants nés avec des fentes oro-faciales isolées et âgés de maximum 36 mois


Auteur.e.s : DERIGON Alexia
Directrice(s)/Directeur(s) : BLUME Mathilde et VAILLIER Clémence
Année : 2021
Université : Besancon
Nb de pages (annexes incluses) : 105
Mots clés : Troubles non-verbaux chez l’enfant, Troubles de l’alimentation et de la déglutition, Troubles myo-fonctionnels, Fentes oro-faciales, Dépistage

Résumé :

L’alimentation représente un des éléments essentiels dans le développement global de l’enfant. L’acquisition des compétences alimentaires représente une phase sensible et des troubles alimentaires pédiatriques (TAP) peuvent survenir.
Alors que les fentes oro-faciales (FOF) représentent un réel risque de perturbation, le développement alimentaire de ces enfants reste peu exploré une fois la fermeture totale effectuée. Notre étude exploratoire vise donc à étudier le développement alimentaire, après chirurgie(s) primaire(s), d’enfants nés avec des FOF isolées et âgés de maximum 36 mois. Nous supposons que des difficultés de la fonction alimentaire existeraient en période post- opératoire primaire chez les enfants nés avec des FOF isolées.
10 enfants, âgés de 17 à 36 mois et nés avec des FOF isolées, ont participé à notre étude. Nous avons recouru au principe de la triangulation méthodologique en proposant un questionnaire, un recueil de données par enregistrement et une analyse de la courbe pondérale. Nous avons pu constater que 9 enfants sur 10 de notre échantillon présentaient au moins 2 marqueurs de difficultés alimentaires qui pourraient être la manifestation d’un TAP. Une analyse plus approfondie nous a permis de constater que ces difficultés se situaient au niveau oro-moteur pour 8 d’entre eux, au niveau de la croissance pondérale et des aspects psycho-comportementaux pour 7 d’entre eux. L’acquisition des textures a été perturbée chez un enfant et l’utilisation autonome des outils du repas n’était pas en adéquation avec la classe d’âge de 2 enfants.
Le développement de la fonction alimentaire peut donc se poursuivre sans difficulté après les interventions chirurgicales primaires chez certains enfants. Bien que notre échantillon ne nous permette pas de généraliser nos résultats, il convient d’admettre que le développement alimentaire de certains enfants nés avec une FOF isolée peut être marqué par des difficultés alimentaires qui pourraient être la manifestation d’un TAP.


Lire le mémoire
(Consulté 1 fois)