<< Retour à la liste des mémoires

Effets de la rTMS inhibitrice et excitatrice dans l’aphasie primaire progressive logopénique : une étude en Single Case Experimental Design


Auteur.e.s : DEVELAY Elise et FAUCON Thibaut
Directrice(s)/Directeur(s) : OBRECHT Alexandre
Année : 2021
Université : Strasbourg
Nb de pages (annexes incluses) : 28
Mots clés : rTMS excitatrice gauche et inhibitrice droite, Aphasie primaire progressive logopénique, SCED, dénomination, communication fonctionnelle

Résumé :

Introduction : La variante logopénique de l’aphasie primaire progressive (lPPA) entraîne une dégradation des performances linguistiques pour laquelle il n’existe actuellement aucun traitement. Cependant, la rTMS associée à l’orthophonie a montré des bénéfices sur les capacités langagières des personnes aphasiques. Nous étudions ici pour la première fois les effets de la rTMS inhibitrice et excitatrice sur des cibles personnalisées chez 3 patients atteints de lPPA.
Méthode: Notre étude est un single case experimental design (SCED) en lignes de base multiples. Chaque patient a bénéficié de deux sessions de traitement. Les mesures principales comportaient un score de dénomination et un score de lecture. Les mesures secondaires comprenaient l’évaluation du discours spontané et des questionnaires de communication.
Resultats : Le score de dénomination s’est significativement amélioré après le traitement pour l’un des patients. Tous les participants ont rapporté une amélioration de la communication.
Conclusions : À notre connaissance, cette étude de cas est la première étude qui examine l’efficacité de la rTMS appliquée directement sur les réseaux fonctionnels du langage dans la lPPA. Nos résultats montrent que la rTMS améliore les capacités d’expression, ce qui suggère qu’elle pourrait ouvrir une nouvelle voie thérapeutique dans le traitement de la lPPA.


Lire le mémoire
(Consulté 2 fois)