<< Retour à la liste des mémoires

Efficacité des différents traitements orthophoniques dans la prise en charge du bégaiement précoce : revue de littérature


Auteur.e.s : FERRANTE Sandrine
Directrice(s)/Directeur(s) : Elisabeth Longère et Maïlys Noël
Année : 2021
Université : Bordeaux
Nb de pages (annexes incluses) : 52
Mots clés : préscolaire, enfant, bégaiement, thérapie

Résumé :

Le bégaiement développemental est un trouble de la parole affectant la communication et qui a des répercussions importantes sur la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes. Les progrès de la recherche en génétique, en neuroimagerie dans ce domaine sont récents et ne nous permettent pas encore de comprendre totalement la nature de ce trouble. Nous ne sommes toujours pas en mesure de savoir quel bégaiement deviendra chronique et lequel aura une récupération spontanée. Dans ces conditions, une prise en charge orthophonique est vivement recommandée dès les premiers signes de bégaiement. Les orthophonistes ont à leur disposition différentes approches (directes ou indirectes) pour traiter ce trouble. Afin de pouvoir choisir la meilleure thérapie chez le jeune enfant, une démarche basée sur la preuve semble être la plus pertinente mais l’état de la recherche permet-il cette démarche ?
Nous avons réalisé une revue de la littérature à partir des bases de données Pubmed et Scopus. Nous avons retenu 6 articles dont une étude rétrospective, deux essais cliniques non randomisés, un essai randomisé, un essai randomisé contrôlé et une méta-analyse publiés entre 2010 et 2019. Parmi ces essais deux seulement sont des études comparatives entre plusieurs traitements : Lidcombe Program vs RESTART-DCM et Lidcombe Program vs Westmead Program.
La recherche en la matière est encore très limitée au niveau international. La robustesse de la preuve se révèle faible dans une grande majorité des essais. A ce jour, aucune preuve n’a pu être apportée en faveur d’un traitement dont l’efficacité serait meilleure pour éviter la chronicisation du bégaiement précoce. Le Lidcombe Program est le traitement qui a bénéficié du plus grand nombre d’essais mais des études à plus long terme mériteraient d’être menées.


Lire le mémoire
(Consulté 2 fois)