<< Retour à la liste des mémoires

Relations entre mémoire de travail et syntaxe chez des enfants dyscalculiques


Auteur.e.s : JANVIER Emilie
Directrice(s)/Directeur(s) : DELAGE Hélène et ATTOUT Lucie
Année : 2021
Université : Amiens
Nb de pages (annexes incluses) : 182
Mots clés : mémoire de travail, syntaxe, dyscalculie

Résumé :

Les causes de la dyscalculie (DC) sont largement questionnées dans la littérature. La piste d’un déficit cognitif plus général, tel qu’un dysfonctionnement de la mémoire de travail (MT), est aujourd’hui évoquée. La MT est essentielle dans les apprentissages mathématiques mais est également sollicitée dans la syntaxe. Il existe des relations prédictives entre des mesures de MT et de syntaxe complexe chez des enfants au développement typique (DT) et avec un trouble développemental du langage oral (Delage et Frauenfelder, 2020). Pour ces derniers, les déficits en MT persistent avec l’âge et limiteraient la maîtrise de phrases complexes. L’objectif principal de notre étude est d’observer si les enfants DC présentent des déficits en syntaxe. L’objectif secondaire est d’analyser les relations entre les performances en MT et en syntaxe. Nous avons donc administré des épreuves de MT et de syntaxe à 15 enfants dyscalculiques et à 27 enfants DT âgés de 8 à 12 ans. Les résultats indiquent que les enfants DC obtiennent des scores significativement inférieurs à ceux des enfants DT dans toutes les épreuves de syntaxe complexe. Les scores des enfants DC aux empans simples de MT sont corrélés à ceux en répétition et compréhension de phrases complexes et les scores en MT « ordre sériel » sont corrélés à ceux en répétition de phrases complexes. Notre étude apporte de nouveaux éléments sur 1) les difficultés syntaxiques que peuvent présenter des enfants DC, 2) la relation entre langage, mathématiques et MT et 3) les implications cliniques de rééducation de la DC.


Lire le mémoire
(Consulté 5 fois)