<< Retour à la liste des mémoires

Evaluation et caractérisation de l’hypersensibilité olfactive chez des enfants âgés de 0 à 14 ans 11 mois présentant un Trouble Alimentaire Pédiatrique : regards croisés de professionnels de santé et de parents. Réflexions sur la création d’un outil de qualification de la gêne olfactive chez ces enfants.


Auteur.e.s : LACHAMBRE Julie
Directrice(s)/Directeur(s) : Gouineau Beugné Maélys
Année : 2021
Université : Lyon
Nb de pages (annexes incluses) : 79
Mots clés : Trouble alimentaire pédiatrique, Intégration sensorielle, Trouble du processus sensoriel, Hypersensibilité olfactive, Evaluation

Résumé :

Un trouble du processus sensoriel peut expliquer ou être associé à un Trouble Alimentaire Pédiatrique (TAP). L’intégration multimodale des stimuli sensoriels perçus pendant les repas est alors perturbée et entrave le plaisir alimentaire. Les études scientifiques antérieures ont démontré le rôle majeur des odeurs dans la reconnaissance et l’acceptation d’un l’aliment. Ainsi, chez un enfant hyperosmique, certaines odeurs alimentaires sont perçues comme agressives et vont déclencher des réponses inadaptées. L’évaluation professionnelle de la sensibilité olfactive de ces enfants est donc primordiale pour permettre une prise en charge cohérente et fonctionnelle. Dans le cadre de ce mémoire, deux questionnaires ont été diffusés afin de détailler les pratiques professionnelles d’évaluation de la sensibilité olfactive et de décrire les réactions des enfants hyperosmiques ayant un TAP face aux odeurs. Le premier questionnaire, adressé aux professionnels de santé exerçant en France ou dans un pays francophone auprès d’enfants ayant des difficultés alimentaires, a permis de recueillir quatre-vingt-trois réponses. Un second questionnaire, adressé aux parents d’enfants hyperosmiques âgés de 0 à 14 ans 11 mois présentant un TAP diagnostiqué, a permis de recueillir cinquante-cinq réponses. Les réponses des professionnels de santé ont démontré le manque et l’insuffisance des outils d’évaluation à leur disposition pour qualifier la sensibilité olfactive de leurs patients. Les résultats ont également permis d’en apprendre davantage sur les profils d’hypersensibilité sensorielle des enfants ayant un TAP et de faire émerger les critères clés que doit contenir un outil d’évaluation de la sensibilité olfactive afin de permettre aux professionnels de santé de réaliser une évaluation complète et adaptée.
L’ébauche d’une échelle permettant de qualifier la gêne olfactive des patients ayant des difficultés alimentaires a été créée. Le besoin des professionnels de santé en termes d’outil d’évaluation de la sensibilité olfactive existe donc toujours. Ce travail devra être approfondi afin d’y répondre.


Lire le mémoire
(Consulté 1 fois)