<< Retour à la liste des mémoires

Elaboration et faisabilité d’un protocole d’évaluation de la métacognition à destination des patients cérébrolésés


Auteur.e.s : LAVIE Audrey
Directrice(s)/Directeur(s) : DANET Lola et PLANTON Mélanie
Année : 2021
Université : Toulouse
Nb de pages (annexes incluses) : 111
Mots clés : métacognition, évaluation, cérébrolésé, traduction, faisabilité

Résumé :

L’évaluation de la métacognition permettrait de mieux comprendre la nature et la prévalence des déficits métacognitifs et ainsi de proposer une rééducation adaptée aux patients cérébrolésés et à leurs objectifs fonctionnels. A l’heure actuelle, il n’existe pas de protocole standardisé considérant à la fois les connaissances métacognitives et la conscience métacognitive. Dans ce contexte, une première traduction du SRSI (Self Regulation Skill Interview) a été proposée dans un précédent mémoire. Le SRSI s’avère pertinent pour mesurer les capacités d’autorégulation des patients cérébrolésés, mais incomplet pour évaluer les capacités métacognitives. En outre, en l’absence de méthode de traduction, la version française du SRSI ne pourra pas être validée. Ainsi, dans ce mémoire, nous avons cherché à proposer une méthode de traduction suivant les recommandations, et dans un second temps, à constituer un protocole incluant la version traduite du SRSI et des épreuves complémentaires. Un questionnaire utilisant la comparaison entre les scores du patient et de son aidant a ainsi été sélectionné pour évaluer la conscience intellectuelle, et des épreuves neuropsychologiques existantes ont été modifiées afin de fournir une mesure de la métacognition dépendante de la tâche.
La qualité de la méthode de traduction a été validée et la révision interne a permis d’aboutir à une version traduite pré-finale du SRSI. La faisabilité de l’ensemble du protocole a ensuite été étudiée en interrogeant 5 orthophonistes et 8 neuropsychologues selon la méthode consensuelle Delphi. Les résultats valident la pertinence, la clarté et l’utilité des éléments du protocole ainsi que sa manipulation. Des modifications restent à apporter pour réduire la durée de passation et pour adapter les épreuves aux variabilités interindividuelles de la population cible. En somme, le protocole d’évaluation de la métacognition élaboré suit une démarche diagnostique en accord avec son cadre théorique. Des futurs travaux devront le mettre en pratique en proposant un prétest auprès de patients et de leur thérapeute et, à terme, à une étude de validation sera à conduire.


Lire le mémoire
(Consulté 3 fois)