<< Retour à la liste des mémoires

Évaluer la reconnaissance des expressions faciales chez le jeune enfant : application aux enfants TSA


Auteur.e.s : MIANOWSKI Eve et VALENCIENNES Julie
Directrice(s)/Directeur(s) : Grossard Charline et Giot Aurélie
Année : 2021
Université : Paris
Nb de pages (annexes incluses) : 30
Mots clés : Trouble du Spectre Autistique, émotions, expression faciale, cognition sociale, déficience intellectuelle

Résumé :

RÉSUMÉ
But : La reconnaissance des expressions faciales apparaît comme essentielle pour les interactions sociales. Les recherches scientifiques ont mis en avant un déficit de la reconnaissance des expressions faciales chez les personnes avec des Troubles du Spectre Autistique (TSA). Certains tests existent afin de mesurer ce déficit mais sont malheureusement uniquement verbaux et ne s’adressent donc pas aux patients TSA de bas niveau ou non verbaux. Il paraît indispensable d’évaluer ces enfants puisque le QI aurait un impact sur la reconnaissance des expressions faciales et que 50% des personnes TSA auraient une déficience intellectuelle. L’objectif de notre étude est de proposer un protocole d’évaluation de la reconnaissance des expressions faciales écologique et adapté aux sujets TSAdebasniveauounonverbaux.Matérieletméthode: 218enfantsneurotypiques(NT) âgés de 2 à 6 ans et 9 enfants avec TSA d’âge développemental compris entre 2 et 6 ans ont réalisé des tâches non verbales d’appariement et de catégorisation de photographies de personnes exprimant la joie, la colère, la tristesse et la surprise ainsi qu’une tâche présentant des photographies de contextes à valence émotionnelle positive ou négative. Résultats : Les performances des enfants NT s’améliorent avec l’âge et la surprise est l’émotion la mieux reconnue. Il n’existe pas de différence significative entre les performances des enfants TSA et NT à âge développemental équivalent. Conclusion : Le protocole permet d’évaluer la reconnaissance des expressions faciales chez des enfants TSA avec déficience intellectuelle sans que ceux-ci soient lésés par leurs difficultés d’accès au langage.


Lire le mémoire
(Consulté 1 fois)