<< Retour à la liste des mémoires

Un nouveau paradigme pour une nouvelle génération d’orthophonistes ? État des lieux des représentations et des pratiques de l’Evidence-Based Practice


Auteur.e.s : RENAUD Hélène
Directrice(s)/Directeur(s) : GUILHOT Nicolas
Année : 2021
Université : Lyon
Nb de pages (annexes incluses) : 46
Mots clés : Evidence-based practice, orthophonie, représentations, barrière, recherche

Résumé :

Les pratiques et les représentations de l’Evidence-Based Practice (EBP) ont été interrogées chez les orthophonistes de nombreux pays anglophones ainsi qu’en Espagne et en Belgique francophone. Ces études ont mis en évidence la représentation majoritairement positive de l’EBP chez les orthophonistes interrogés, mais également des barrières à l’utilisation de cette démarche. Il semblait pertinent d’interroger les orthophonistes français sur leur rapport à l’EBP dans un contexte d’incitation à son usage par la Haute autorité de santé (HAS) afin de vérifier l’existence d’une éventuelle spécificité française. Cinq cent dix-sept orthophonistes en exercice libéral et mixte ont répondu à un questionnaire en ligne permettant d’explorer leurs représentations et leurs pratiques de l’EBP. Les résultats apparaissent en partie similaire aux études réalisées ailleurs. Si la majorité des professionnels interrogés connaissent la démarche EBP et en ont une vision positive comme aide à la pratique clinique et outil de légitimité, la recherche de données probantes et la réalisation de lignes de base restent globalement peu pratiquées. De plus, cette étude met en évidence l’impact de la formation à l’EBP et de l’activité de recherche scientifique sur la connaissance, les représentations et les pratiques de l’EBP chez les orthophonistes interrogés. De fait, les plus récemment diplômés sont ceux qui sont les plus familiers de la démarche et qui y sont le plus formés. Ce sont aussi ceux qui la considèrent comme une aide à la pratique, qui cherchent des données probantes avec des outils spécifiques et qui réalisent des lignes de base. Des barrières ont également été repérées, parmi lesquelles le manque de temps, le manque de formation et l’anglais. Des pistes de réflexion pour nuancer la barrière principale du manque de temps sont évoquées.


Lire le mémoire
(Consulté 9 fois)