<< Retour à la liste des mémoires

Prévention précoce des TLO par la sensibilisation des professionnels prescripteurs sur le développement langagier chez l’enfant de 0 à 3 ans


Auteur.e.s : BOUCHER Marina
Directrice(s)/Directeur(s) : BESNIER DI MAIO Sophie, BAILLE Violaine
Année : 2022
Université : Poitiers
Nb de pages (annexes incluses) : 81
Mots clés : Prévention précoce, Langage oral, Prescripteur, Développement langagier, Enfant de 0 à 3 ans

Résumé :

La prévention précoce dans le domaine des TLO est devenue un enjeu de santé publique majeur. Le retentissement est global pour la société, hormis les coûts financiers pour l’Etat, les difficultés d’acquisition dans le domaine du langage oral et de la communication influencent les apprentissages futurs de l’enfant, se répercute sur la scolarité, l’insertion socio-professionnelle et de façon générale sur le niveau de vie global. Les médecins généralistes, de PMI, pédiatres ou sages-femmes sont les premiers intervenants auprès des familles. Ils les connaissent, les guident dans leur parcours de soin et les orientent vers d’autres professionnels. Ce sont eux qui prescrivent par la suite les consultations orthophoniques. Il est donc important que ces intervenants soient sensibilisés au mieux à la prévention précoce. Pour cela leurs connaissances des prérequis, du développement langagier et des signaux d’alerte doivent être optimales.
Dans cette optique un questionnaire permettant d’apprécier le niveau de connaissance de ces professionnels dans le domaine a été élaboré et une courte de vidéo de sensibilisation leur a ensuite été proposée.
L’enquête a démontré que les connaissances des soignants sont présentes mais insuffisantes. Or une méconnaissance de ces notions peut conduire à des difficultés pour mettre en place une guidance parentale appropriée, pour utiliser les outils d’évaluation et de dépistage et de manière plus globale pour prendre en soin ce type de patient et leur famille.
Les professionnels interrogés ont ainsi fait part de leur besoin de mises à jour supplémentaires afin d’enrichir leurs savoirs et savoir-faire. La vidéo de sensibilisation proposée en fin de questionnaire a permis de répondre en partie à ce désir de formation complémentaire en sensibilisant les prescripteurs, en leur donnant des outils clefs, des ressources consultables, des pistes de réflexion et en démontrant l’importance du travail collaboratif et pluridisciplinaire.


Lire le mémoire
(Consulté 9 fois)