<< Retour à la liste des mémoires

Stimulation magnétique transcrânienne chez un patient gaucher aphasique à la suite d’un AVC droit : évolution clinique et modifications électrophysiologiques


Auteur.e.s : DU PUY DE GOYNE Mathilde
Directrice(s)/Directeur(s) : GLIZE Bertrand, ARHEIX-PARRAS Sophie
Année : 2022
Université : Bordeaux
Nb de pages (annexes incluses) : 64
Mots clés : Aphasie, RTMS, EEG, Orthophonie, Lésion droite

Résumé :

À la suite d’un AVC, un tiers des patients présentent une aphasie liée à une atteinte généralement située dans l’hémisphère gauche. L’orthophonie constitue le traitement de référence pour la récupération de l’aphasie post-AVC. Cependant, la moitié de ces patients présenteront des séquelles langagières en phase chronique. La modulation de l’activité corticale à l’aide de stimulations magnétiques transcrâniennes répétées (rTMS) ouvre de nouvelles perspectives pour la récupération de ces patients. Dans notre article, nous nous intéressons à un sujet gaucher aphasique à la suite d’une lésion de l’hémisphère droit. L’hémisphère gauche est en effet dominant pour le langage chez 95 % des sujets droitiers et chez 78 % des gauchers et ambidextres. Pour les autres, il n’y aurait pas d’hémisphère dominant pour le langage ou alors, pour seulement 1 % d’entre eux, le langage serait latéralisé à droite.
Nos recherches portent sur une de ces personnes atypiques. A notre connaissance, une seule étude a proposé de rTMS pour un patient gaucher aphasique post-AVC droit, sans méthodologie adaptée. A l’aide d’un modèle SCED, nous observons les impacts cliniques en tâche de dénomination et les modifications électrophysiologiques retrouvés après des stimulations inhibitrices en théta-burst continu de la pars triangularis du gyrus frontal inférieur gauche.
Nous constatons que les performances du sujet diminuent significativement avec l’intervention de la stimulation magnétique. Nous retrouvons également des modifications électrophysiologiques induites dans des fenêtres temporelles cruciales pour les processus langagiers.
Ces conclusions soutiennent l’importance d’une prise en soin individualisée, alliant l’orthophonie et la stimulation magnétique, et ouvrent de nouvelles perspectives de rééducation.


Lire le mémoire
(Consulté 10 fois)