<< Retour à la liste des mémoires

Enquête sur la prise en soin du trouble du traitement auditif (TTA) développemental dans les pays francophones


Auteur.e.s : MORCUENDE Julie
Directrice(s)/Directeur(s) : DE LAMAZE Aude, BERLAND Aurore
Année : 2022
Université : Toulouse
Nb de pages (annexes incluses) : 112
Mots clés : Trouble du traitement auditif développemental, Prise en soin, Lignes directrices, Enquête, Pays francophones

Résumé :

Le Trouble du Traitement Auditif développemental est une atteinte du système auditif central qui, contrairement à la surdité, n’empêche pas l’enfant d’entendre mais entrave l’interprétation des sons qui l’entourent. Les difficultés d’écoute gênant le quotidien de l’enfant, peuvent alors impacter ses apprentissages. L’ASHA, l’AAA, le BSA et le GDCIOA sont les principales sociétés savantes à avoir publié des recommandations de pratique sur le sujet. En France, la recherche sur le TTA est rare et aucune directive officielle n’existe. Dans le cadre de l’ouverture d’un SSR auditif à Toulouse, nous avons réalisé une enquête sur la prise en soin du TTA développemental au sein de divers pays francophones dans l’optique de proposer ultérieurement une intervention orthophonique spécifique et adaptée.
Le but de ce travail est de faire un état des lieux sur les pratiques afin de rendre compte si la prise en soin est présente en France et si les lignes directrices sont appliquées à l’étranger. Un questionnaire évolutif a été créé puis diffusé auprès de professionnels francophones de l’audition. 320 participants dont 239 orthophonistes français, 38 Belges, 35 professionnels canadiens, six Suisses, un orthophoniste Mauricien et un autre Luxembourgeois y ont répondu.
Les résultats de cette étude révèlent que la prise en soin du trouble est quasi absente en France pour cause de méconnaissance à son sujet (2.93% des réponses). Les autres pays interviennent, quant à eux, davantage dans la remédiation du trouble. Néanmoins, le ressenti d’un manque de formation et de suivi est clairement exprimé par les professionnels. Aussi, la prise en soin à l’étranger ne suit pas forcément les lignes directrices.


Lire le mémoire
(Consulté 23 fois)