<< Retour à la liste des mémoires

La prise en soin orthophonique des paralysies faciales périphériques sur le versant des émotions :création d’un outil vidéo


Auteur.e.s : SABOURIN Helena
Directrice(s)/Directeur(s) : FARENC Jean-Claude, ROMAN Christophe
Année : 2022
Université : Besancon
Nb de pages (annexes incluses) : 108
Mots clés : Paralysie faciale périphérique, Communication non-verbale, Émotions, Langage corporel émotionnel, Outil vidéo

Résumé :

La paralysie faciale périphérique (PFP), est une paralysie des muscles innervés par le nerf facial. Elle comprend une atteinte des territoires supérieur et inférieur de l’hémiface du visage. Les séquelles fonctionnelles qu’elle engendre sont souvent indissociables de séquelles psychologiques. Les symptômes de la PFP impactent la communication et les interactions sociales. Les patients avec une PFP témoignent effectivement de difficultés pour exprimer leurs émotions à partir des expressions faciales. L’expression émotionnelle est un axe thérapeutique qu’il est possible d’envisager en orthophonie.
Par ce mémoire, un outil vidéo a été réalisé pour illustrer l’expression des émotions avec l’ensemble du corps, et donc à partir d’un canal expressif subsidiaire à celui de l’expression faciale, impactée par la PFP. Ainsi l’objectif de cette création était de proposer un outil accessible et dynamique pour accompagner les orthophonistes et les patients dans la rééducation de l’expression émotionnelle. Quatre questionnaires ont été diffusé auprès de 8 orthophonistes et de 14 patients. Les orthophonistes, comme les patients, ont eu à répondre à un premier questionnaire avant l’essai de l’outil, puis un second après expérimentation.
Cette enquête a permis de confirmer l’utilité et la pertinence de l’outil à la fois pour les orthophonistes et pour les patients. Les orthophonistes ont la volonté d’utiliser cet outil en appui à leur rééducation. Les patients estiment que l’outil pourrait soutenir l’expression de leurs émotions. Les orthophonistes et les patients sont aussi convaincus que ce travail rééducatif pourrait soutenir les interactions dans la vie quotidienne, ce qui souligne le potentiel écologique de l’outil. Les retours à cette enquête procurent finalement des pistes pour une amélioration future de l’outil.


Lire le mémoire
(Consulté 122 fois)