<< Retour à la liste des mémoires

Troubles oro-myo-fonctionnels & Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS) : impact sur la voix et la cognition


Auteur.e.s : Gaussorgues Céline et Le Cozic Claire
Directrice(s)/Directeur(s) : Gatignol Peggy
Année : 2019
Université : Paris
Nb de pages (annexes incluses) : 18
Mots clés : troubles oro-myo-fonctionnels, Syndrome d'Apnées Obstructives du Sommeil, fonction cognitive, voix

Résumé :

But : Cette étude évalue l’importance des troubles oro-myo-fonctionnels dans le cadre du Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS) et leur impact sur la cognition et la voix. Le SAOS est la forme la plus courante de troubles du sommeil. La littérature fait état de trois grandes fonctions atteintes dans le cadre du SAOS : les fonctions oro-myo-faciales, la fonction cognitive et la fonction vocale.
Matériel et Méthode : La population est composée de 11 patients ayant un Indice de Masse Corporelle (IMC) inférieur à 35 kg/m2 : 4 sujets “Non SAOS”, 2 sujets “SAOS Léger”, 1 sujet “SAOS Modéré” et 4 sujets “SAOS Sévère”. L’évaluation oro-myo-faciale évalue 5 grands domaines : la Face, les Yeux, les Lèvres, les Joues & Mandibule et la Langue. L’évaluation cognitive consiste en une évaluation de la mémoire en vie quotidienne. Enfin, les analyses acoustiques sont effectuées à partir d’un /a/ tenu.
Résultats : Les résultats montrent que les sujets avec un Index d’Apnées/Hypopnées (IAH) élevé ont une motricité linguale significativement déficitaire (p=0.03). Une atteinte du muscle carré du menton est également retrouvée, altérant la motricité labiale inférieure. L’impact de la dysfonction linguale sur les fonctions cognitives est significativement confirmé au niveau de la mémoire prospective (p=0,0032) et de l’orientation temporo-spatiale (p=0,018), et une corrélation entre l’index de désaturation et l’Indice Global de Mémoire (IGM) du Rivermead Behavioral Memory Test (RBMT) a été mise en évidence. Enfin, le couplage génioglosse/diaphragme semble également dysfonctionner, altérant ainsi le Temps Maximum de Phonation (TMP) des hommes. Concernant les femmes, les anomalies du sommeil altèrent la fréquence fondamentale, le Harmonics-to-Noise Ratio (HNR) et le TMP.


Lire le mémoire
(Consulté 119 fois)