Transfert de Technologies : ETAL, un nouvel outil informatique issu de la recherche universitaire, pour les orthophonistes

Toulouse Tech Transfer et la société Happyneuron, leader français d’édition de logiciels pour l’orthophonie, viennent de signer un contrat de co-développement dans le cadre de la valorisation d’un outil informatique, ETAL.

ETAL (Évaluation des Troubles Acquis de la Lecture) est issu des travaux de recherche menés par Christiane Soum-Favaro, maîtresse de conférences à l’Université Toulouse – Jean Jaurès et chercheuse au laboratoire Octogone-Lordat. ETAL est un outil informatique à destination des orthophonistes : il permet d’évaluer rapidement des troubles acquis de la lecture chez des patients présentant une aphasie – AVC, traumatisme crânien ou trouble dégénératif.

Troubles acquis de la lecture consécutifs à une aphasie : un manque criant d’outils

Aujourd’hui, les orthophonistes n’ont pas d’outil informatique adapté pour détecter et évaluer les troubles acquis de la lecture consécutifs à une lésion cérébrale (dysfonctionnement entraînant une difficulté à- ou une impossibilité de- lire de façon fluide et précise et se de relire en écrivant).

Ce manque de matériel informatique spécifique s’explique sans doute par le fait que les patients aphasiques sont immédiatement pris en charge pour rééduquer en priorité le trouble de la parole dont ils font généralement état car celui-ci entrave toute communication entre le patient et le monde extérieur. Pour autant, la lecture est indispensable pour la réintégration du patient dans la société.

 

ETAL : un nouveau protocole d’évaluation des troubles acquis de la lecture

Pour parer à ce manque, l’équipe de l’unité de recherche interdisciplinaire Octogone-Lordat a développé un protocole afin d’identifier rapidement les troubles acquis de la lecture chez des patients ayant subi une atteinte cérébrale. Ce protocole donnera à l’orthophoniste des indications pertinentes qui lui permettront de décider d’une remédiation adaptée au problème spécifique du patient.

Cet outil très innovant comprend 12 épreuves testant la lecture à haute voix. Elles reposent sur des connaissances théoriques en sciences cognitives sur la lecture et ses pathologies. Ainsi, chacune d’entre elles résulte d’une hypothèse théorique précise sur les processus cognitifs supposés à l’œuvre dans une tâche de lecture, et permet de cibler un dysfonctionnement spécifique. Les erreurs sont ensuite étudiées en termes de précision (exactitude de la réponse) et de dynamique du traitement (temps de réaction et durée de production).

 

Du protocole clinique au logiciel exploitable par les orthophonistes

Afin de développer un logiciel, un programme de maturation a été élaboré par les équipes de Toulouse Tech Transfer en partenariat avec l’équipe de recherche Octogone-Lordat et la société Happyneuron. Cette dernière apporte son savoir-faire et son équipe technique pour s’assurer du développement du logiciel. L’outil final développé sera ensuite normalisé et testé avant sa commercialisation. Cela consistera en un test de 250 sujets sains et de patients aphasiques. Happyneuron a confirmé son souhait de renforcer son offre avec cette nouvelle technologie, en apportant une évaluation pertinente complémentaire aux logiciels existants.

Ce programme de maturation est la première opportunité de valoriser des travaux SHS de l’Université Toulouse -Jean Jaurès dans le domaine de la santé. Au-delà du développement du logiciel à destination des orthophonistes, les données récoltées via les grilles d’évaluation pourront ensuite venir nourrir la recherche sur les troubles de la lecture.

Pour lire le communiqué dans son intégralité :

Lire le communiqué >